Les objets connectés deviendront sans doute l’incontournable de l’année 2017 en effet depuis 2015 nous en parlons de plus en plus mais ce n’est pas encore entré dans les habitudes du commun des mortel. Ceci dit les entreprises commencent vraiment à voir ce que l’ peut rapporter à leur business. En 2015, 45% des développeurs (sur 675 sondés) disaient être entrain de concevoir et construire des applications . Aujourd’hui 84% se disent enthousiastes par rapport au sujet des objets connectés.

Objets connectés, applications ou appareils?

Les développeurs pensent que l’ concernera bien plus les applications et services que la fabrication d’appareils spécifiques. Aujourd’hui, seulement 65% des applications liées à l’IoT génèrent de l’argent mais ce pourcentage devrait évoluer pour atteindre 80% en 2018.

Qu’en est il des langages utilisés?

Du côté des technologies utilisées, les développeurs plébiscitent à hauteur de 55% le langage Java, 29% pensent qu’Android est le meilleur OS pour fabriquer et coordonner une application IoT et 75% utilisent occasionnellement des outils RAD (Rapid Application Development). Cependant, ils ne privilégient pas particulièrement une plateforme ou un langage plutôt qu’un autre.

Quels challenges les développeurs devront-ils relever?

Du point de vue des challenges à relever, 50% avouent ne pas avoir les outils, compétences et ressources pour développer correctement une appL’interopérabilité, l’intégration, la et les notions de confidentialité semblent être les quatre domaines au centre des préoccupations des développeurs.

Conclusion.

L’Internet des Objets est encore en maturation, pour les 5 ans à venir, les développeurs ont donné les tendances qui selon eux devraient se détacher. 58% des interrogés estiment que dans les deux prochaines années, l’IoT devrait s’étendre au-delà des smartphones et tablettes, et 60% voient les futures applications lancées dans le cloud en interaction avec plusieurs appareils. Pour finir, 81% ont la certitude que le aura un rôle de leadership dans la définition et de l’IoT et de son futur.